Suivez-moi :
MAMAN, VIVRE SLOW

Bilan de ma consom’action 2016

consommer-produits-locaux

Je vous disais en début d’année que mon objectif 2016 était de réduire mes déchets. Nous avons tenu cette ligne de conduite et avons pu mesurer les conséquences directes sur le nombre de poubelles que nous jetons chaque semaine. J’aurais du me plier à un comptage  rigoureux pour vous prouver ici les résultats. Un chose est certaine, cette réduction a été permise pas une réflexion dont je vous livrais au printemps dernier un point sur mes nouvelles habitudes éco-responsables .

Voici donc la liste des produits que je n’achète plus au super-marché :

  • les cotons démaquillants : je me suis cousu quelques carrés démaquillants en éponge et utilse aussi les ronds démaquillants en coton bio
  • les produits démaquillants : je me suis essayée à un lait démaquillant artisanal et comme je me maquille peu ma consommation est naturellement peu importante
  • le déodorant : fini le déo en bille ou en spray, je me suis essayée au stick déodorant artisanal, au déodorant solide et au sel de l’Himalaya 
  • le gel douche : notre consommation a considérablement diminué au profit de savons artisanaux achetés ici en Normandie,
  • la lessive : depuis que tous ces reportages télévisés ont mis l’accent sur les produits toxiques présents dans les produits d’entretien, j’ai opté pour une lessive artisanale, produite près de chez moi en Normandie, à base de lait d’ânesse et honnêtement cette lessive lave mieux et sent bien meilleur que les industrielles. J’ai aussi acheté un savon pour le linge qui a le mérite de détacher les tâches les plus tenaces.
  • l’eau gazeuse : nous qui consommons beaucoup d’eau pétillante (au moins 6 bouteilles par semaine)., je pense avoir réduit d’au moins 300 bouteilles nos achats en 2016, nous la fabriquons désormais avec la machine Sodastream, un investissement bien amorti
  • la confiture : exit la Bonne Maman ou la Andros, je l’achète désormais chez mon boulanger qui la fait lui-même
  • le miel : nous avons un apiculteur dans notre village que j’ai découvert sur le marché
  • les couches : bon là je n’y suis pas pour grand chose, mon petit dernier n’en n’a enfin plus besoin la nuit !

Il y a cependant d’autres produits dont j’ai considérablement réduit l’achat en grandes surfaces et sur lesquels il me faut encore travailler, notamment sur les produits suivants :

  • l’huile : l’huile de colza serait tout aussi bonne pour la santé que l’huile d’olive  et la Normandie étant une region grande productrice de colza il serait dommage de ne pas me fournir localement
  • les pâtes : j’ai goûté les pâtes au blé et commence doucement à m’habituer à ce nouveau goût, nous avons de plus des producteurs normandes qui en proposent
  • les tisanes : j’ai commandeé des tisanes bretonnes sur le site bioregions.fr
  • les mouchoirs : j’ai ressorti mes petits et grands mouchoirs en tissu mais pour les enfants ils continuent l’utilisation des mouchoirs jetables à l’école. Pour vous en procurer, je vous recommande les mouchoirs cousu-main de Godsavetheteatime
  • l’achat des fruits en légumes en vrac et non en pack

Perdre le réflexe du super-marché pour faire ses courses sur le marché ou dans des points de vente de producteurs locaux (comme celui que nous avons ici près de Rouen : Le Local) m’a permis d’arriver à ce bilan.

Si vous aussi, vous souhaitez repenser votre mode de consommation et décidez de façon responsables quels seront vos achats en 2017, je vous recommande le blog : Consommons Sainement qui vous livre nombreux conseils, adresses et idées faciles à réaliser.

Partager l'article
Article précédent Article suivant

Vous aimerez également :

3 Commentaires

  • Reply Marie-Maguelone

    Bonjour !
    Nous aussi depuis quelques mois, nous avons repensé notre mode de vie! Et le plus frappant est la poubelle, quand on consomme différemment on réduit ses déchets et nous le voyons car depuis des mois il n’y a plus qu’un seul sac dans le container!!
    Pour mes ados filles et moi, nous utilisons les carrés doux en éponge bambou et lingettes lavables que je crée et vends sur la boutique, c’est dingue ce qu’on pouvait utiliser en coton jetable avant!! Même mon époux et notre fils se sont mis à la réduction des déchets !! Mon homme a un sac que je lui ai donné en coton non blanchi pour récupérer ses sandwichs quand il déjeune dehors! Notre fils lui est plus dans les remarques, les questions mais suit le mouvement. Je suis fière d’eux car si nos enfants sont convaincus le message finira par passer et progresser. Ce Noël fut pour moi un moment d’essayer d’expliquer même si ce n’est pas encore acquis, les choses avancent et plein de groupe sur FCB permettent de trouver des idées, des solutions ou encore des recettes !! Chez nous c’est savon de Marseille, le vrai sans huile de palme, et shampoing solide comme des savons! On avance et au final c’est le plus important. Tout faire d’un coup n’est pas possible!
    Bon Noël et bonne semaine !

    26 décembre 2016 at 12 h 12 min
  • Reply Regardez Demain, le film | Ma Petite Valisette - Le Blog

    […] projet culturel de mon école (centre de formation pour adultes) dont le thème cette année est la consom’action (thème que j’ai moi-même soumis et qui a été retenu par l’établissement parmi […]

    31 janvier 2017 at 13 h 08 min
  • Reply Le SLOW Entreprendre | Ma Petite Valisette - Le Blog

    […] que récemment. J’ai senti grandir ce besoin de retour aux sources, dans ma façon de faire, de consommer, de penser, de vivre et pourquoi donc pas de travailler ? Je suis devenue plus SLOW, ou plutot […]

    13 février 2017 at 21 h 14 min
  • Laisser un commentaire